A la fin, il y a l’Amour !

Dans la brume sans fin, tout au bout du chemin,

Sens au coeur de la nuitée, 

L’ombre de mon espoir, 

Comme un senteur floral, 

Je perçois les soubresauts de l’Éveil. 

La nuit bien agitée a fait son temps et l’éclairci fait place, 

Malgré le coeur rembruni par les larmes et les désespoirs, 

L’Amour s’éveille, se fait grand. 

C’est un balayage qu’il faut commencer car la poussière est tenace et les idées sont noires.

Mais la lumière est, 

Et la lumière avance et scintille si bien que, petit à petit, 

Les ombres se poussent, s’en vont,

La brume se lève, 

La conscience éclaire et le coeur se met marcher tout doucement, 

Comme un murmure au début.

Le cœur a eu mal, a eu bien des peines et il faut recoudre les plaies une à une, 

Se mettre en avant et apaiser le bruit: tenace, vivace,

Trouver la joie là où on ne voyait plus, 

Aveuglée par la brume qui embrume toute joie, tout paysage,

Et se mettre à croire enfin aux rêves d’autrefois;

Ceux qui n’osaient se dire,

Ces vérités qu’on a cru illusions et ces illusions qu’on a cru vérités. 

Le ménage est à faire et l’Amour est à vivre,

Aimer à nouveau, 

Comme le chant d’un oiseau, 

Nos courbes méprisées, notre charme ignoré, et nos traits abusés, 

Tout se tisse, et l’araignée me regarde, 

Elle sait qu’elle va bientôt partir car l’ombre a fait son temps. 

A propos de moi

Magnétiseuse, enluminatrice, chamane, je vous propose de venir partager mon univers pour trouver votre voie/x intérieure.

Articles récents

Dernière vidéo